La véranda bioclimatique

Une véranda écologique c’est possible. Le modèle bioclimatique combine économies et respect de l’environnement. C’est la plus contemporaine, la plus innovante avec des possibilités d’évolution qui vous font rentrer de plein pieds dans le futur.

verandas bioclimatique

Economies d’énergie et écologie avec la véranda bioclimatique

Le verre est le composant principal de la véranda bioclimatique qui va capter et emmagasiner la chaleur solaire tout au long de la journée pour la distiller dans les pièces attenantes. Les murs entre la maison et la véranda accumulent puis restituent de la chaleur. Ce processus naturel permet de réaliser de vraies économies sur le chauffage tout au long de l’année, même en hiver. C’est pour cela qu’elle doit comporter le plus de surface vitrée possible pour capter. Le gain en confort et en économie d’énergie peut être conséquent. Avec un temps froid et ensoleillé, il peut monter jusqu’à 30 à 50 %. Pour éviter l’effet de serre à l’intérieur, il faut veiller à ce que la véranda soit bien ventilée. Des stores et des rideaux peuvent aussi contribuer à rafraîchir l’intérieur durant l’été.

veranda bioclimatique

Quel matériau pour une véranda bioclimatique ?

Bois, PVC, acier, aluminium, tous les matériaux peuvent permettre de construire une véranda bioclimatique. L’aluminium reste néanmoins le plus utilisé en raison de sa résistance qui permet de soutenir des grandes et lourdes surfaces vitrées. La véranda bioclimatique étant essentiellement composée de verre, c’est le matériau qui s’impose de lui même. Cependant, c’est un matériau conducteur qui doit pour être bien isolant comporter un système de rupture de pont thermique. Une excellente isolation est requise pour tirer le meilleur parti d’une véranda bioclimatique afin d’éviter les déperditions thermiques.

Quelles économies avec une véranda bioclimatique ?

Certains promettent des économies sur la facture d’énergie allant jusqu’à 50 %, d’autres sont plus mesurés. Dans tous les cas, l’orientation de la véranda bioclimatique va être déterminante, toute comme son isolation.