Extension maison : le souplex

En réponse au manque de place et aux prix qui augmentent sans cesse dans les grandes villes, diverses solutions se sont développées. Parmi elles, le duplex qui consiste à gagner de la place par le haut, et le souplex qui à l’inverse permet de gagner de la superficie vers le bas.

Comme le duplex, le souplex s’étend sur deux niveaux mais sur le rez-de chaussée et une pièce en dessous. Dans les grandes villes, c’est devenu une solution très populaire en raison des m² toujours plus chers. Néanmoins, c’est une solution qui présente certaines contraintes.

Souplex, que faut il savoir ?

Alléchant sur le principe, le souplex ne présente pourtant pas que des avantages. Premièrement, le prix de vente est 30 à 50 % moins cher que le prix du marché pour une surface identique. Avant de se lancer dans de tels projets, il faut bien vérifier qu’il est possible d’aménager son sous sol pour y vivre. Pour cela, consultez le règlement sanitaire départemental qui définit les règles à respecter en matière de salubrité, de hauteur sous plafond, d’humidité, d’assainissement…

L’interdiction peut également émaner de la commune. Il est donc impératif de bien connaître et étudier ces paramètres avant de commencer les travaux sous peine de se retrouver avec une construction illégale. Ce qui est le cas de nombreux aménagements actuels.

souplex

Eliminer l’humidité, isoler et éclairer

… ce sont les trois règles d’or pour l’aménagement d’un souplex !

souplex-extension

Le code de la construction et de l’habitat impose que les pièces à vivre doivent être exemptes d’humidité pour préserver la santé des occupants. Ce qui est un problème car un sous-sol est par nature plus humide. Les sols et les murs sont à traiter en priorité pour éviter les ponts thermiques. L’objectif est de les rendre étanches et assurer une bonne isolation. Pensez également à ventiler, le sous sol étant généralement une pièce sans fenêtres. Renouveler l’air, injecter de l’air frais pour remplacer l’air vicié est primordial. Une ventilation mécanique contrôlée est la solution privilégiée.

La lumière peut être amenée naturellement dans le souplex par le biais de puits ou conduits partant du toit ou d’un endroit donnant sur l’extérieur. Il est également possible d’installer un plancher de verre entre le rez-de chaussée et le sous-sol.